YVES ROCHER

Proche de La Gacilly, terre natale de Monsieur Yves Rocher, Rennes représente un lien stratégique entre le siège social d’Yves Rocher et ses 1 600 points de vente à travers le monde.

C’est en centre ville, à moins d’une heure de La Gacilly et à proximité de la Gare TGV, que se retrouvent les forces commerciales et la formation des équipes internationales. Tel un bateau amiral, le siège de la Direction Commerciale porte le projet d’entreprise conjugué à l’interne et à l’externe.
 

 
  • L’HISTOIRE DE LA PREMIERE MARQUE DE COSMETIQUE VEGETALE® RACONTEE SUR 5 000 M2

 
Hervé le Bris y est Directeur des Ressources Humaines. Il nous explique que : « Les anciens locaux de la Direction du marché France étaient obsolètes et peu valorisants. Ils n’étaient ni adaptés à notre métier, ni à notre mode de fonctionnement, ni à l’image que nous voulions renvoyer à nos clients ».
 
D’où l’idée de créer un nouveau site, toujours au centre-ville de Rennes, à quelques centaines de mètres de l’ancien. Pas de changement radical de cadre de vie donc pour cette population de 300 salariés, essentiellement féminine, de commerciales et de fonctions support. C’est aussi l’endroit où se retrouve tous les mois, dans des bureaux de passage, la totalité de l’équipe terrain qui comprend 35 itinérants. Quelques sites délocalisés ont également été rapatriés sur ce bâtiment de 5 500 m2 sur 9 niveaux.
 
L’entrée du bâtiment se fait par un jardin extérieur de 100 m2, qui évoque les origines d’ethnobotaniste d’Yves Rocher. Au milieu d’essences sélectionnées par les botanistes de la marque, des bancs et des gloriettes incitent à l’éveil des sens. Le deck accompagne le visiteur jusqu’à l’accueil à travers des thématiques photographiques, en lien avec la Fondation Yves Rocher. La marque dispose encore dans la région de 44 hectares de champs biologiques, rappelant ainsi sa présence forte dans la région et ses fonctions de récoltant, fabricant et distributeur. Un véritable retour aux sources retranscrit dans le nouvel aménagement !
 
Cette confrontation harmonieuse entre la modernité et la nature se traduit également dans l’architecture. Réalisé par l’architecte Christian Devillers, couvert d’un voile de cuivre alvéolé associant design et protection solaire, l’immeuble se veut aussi parfaitement intégré à la ville. Un partenariat a été mis en place avec la société de transport locale, afin de limiter le nombre de places de parking de l’entreprise (passées de 250 à 70 places), encourageant le covoiturage. Quarante collaborateurs sont ainsi passés directement et spontanément aux deux-roues, à la marche à pied ou aux transports en commun.
 

 
  • UN NOUVEL AMENAGEMENT DE BUREAU DANS LE RESPECT DE LA NATURE

Sur la banque d’accueil, taillée par un ébéniste breton dans une pièce unique de chêne massif provenant de la forêt voisine, le nouveau logotype Yves Rocher est gravé comme un sceau. Derrière les hôtesses, une photo démesurée de la récolte dans les champs de La Gacilly rappelle l’origine d’Yves Rocher.
 
Au dernier étage du bâtiment, des salles de réunion et de réception donnent sur une immense terrasse, accessible et sécurisée, habillée de végétation, en bois de forêt gérée.
 
Les étages intermédiaires sont des espaces semi-ouverts constituant les bureaux des collaborateurs. « Nous nous sommes entièrement équipés en meubles de bureau Kinnarps, sauf pour les porte-manteaux réalisés par un artisan nantais, en bois de récupération », explique Hervé le Bris.
 
Les postes de travail se situent sur le contour intérieur du bâtiment, avec des salles de réunions vitrées au centre pour profiter au maximum de la lumière naturelle. Le développement durable est depuis toujours l’une des valeurs primordiales du groupe. Il se traduit dans l’aménagement par les matériaux (revêtement de sol en marmoléum, visuels de végétaux réalisés par le premier fabricant français d’adhésifs écologiques), dans la régulation de la climatisation, un éclairage adapté, etc. « Nous avons fait énormément de sensibilisation au niveau des salariés. De fait, en étant vigilant, on peut réduire la consommation énergétique de 2/3 », confirme le DRH.
 
Chaque année, une journée verte rassemble les 15 000 salariés dans le monde. L’année dernière, la grande « opération planteur » qui a permis de mettre en terre 8 millions d’arbres !
 
Le développement durable comprend aussi un volet social, et Yves Rocher œuvre depuis toujours à lutter contre l’exode rural et pour soutenir les emplois en Bretagne, où il fait travailler plus de 4000 personnes.

  • UNE MISE EN SCÈNE MUSEOGRAPHIQUE DES MÉTIERS DE LA MARQUE

Le végétal, remis en valeur par Saguez & Partners dans l’identité visuelle et le concept magasin, habite désormais les espaces bureaux. Aux neuf niveaux est attribuée une couleur associée à une plante. Mis en scène sous son nom en latin, chaque duo plante/couleur présente ses vertus pour la Cosmétique Végétale®.
 
Les métiers prennent la parole par de grands gestes personnalisés :

  •  Un Herbier Géant de 90 plantes met en scène les fleurs, les couleurs et les noms scientifiques en latin ;
  •  La Cadothèque répertorie les sélections de cadeaux promotionnels ;
  •  Le Pagivoles expose un immense Livre Vert, catalogue d’Yves Rocher, vépéciste d’origine ;
  •  Les Confidences, incarne les ressources humaines ;
  •  Histoire de produits, raconte l’évolution de la marque cinquantenaire à travers ses archives ;
  •  L’Entrepôt ;
  •  Le Studio ;
  •  Le Petit Marché.

 
 
Chaque étage est identifié par une couleur de fleur servant à la composition des cosmétiques de la marque, et regroupe les services par métier. Une grande nouveauté puisque les trois grands réseaux Yves Rocher vendaient souvent les mêmes produits aux mêmes clientes (Internet, VPC et magasins), sans communication transversale.
 
« Nous avons beaucoup travaillé sur la problématique de la marque multi-canal. Désormais il y a une cohérence, avec des espaces pour une communication commune : salle créative, magasin factice, produithèque. Ce nouvel aménagement a incontestablement renforcé les équipes et la dynamique de groupe », nous précise Elodie Dorfiac, Responsable Communication.
 
Le lien avec l’actualité de la marque est maintenu par les mises en scène spécifiques dans chaque service. Les prototypes du nouveau concept boutique, créé par Saguez & Partners, et de son institut rebaptisé l’Heure Végétale, représentent des outils de formation essentiels pour les vendeuses et les esthéticiennes du premier réseau européen d’instituts de beauté.
  • Un grand merci à Saguez & Partners qui a réaménagé les bureaux et nous a fourni les photos.