SAGUEZ & PARTNERS

Un potager, un restaurant où la cheminée brûle des bûches comme à la campagne, le cuisinier maison attend les convives autour d’une assiette du jour et d’une longue table d’hôtes, couleurs lumineuses, espaces de lecture… Gîte de charme dans les Alpilles ? Non. Rien de tout cela… C’est du nouveau siège de l’agence de design Saguez & Partners dont il s’agit !

Saguez & Partners a déménagé à Saint Ouen. Un grand coup d’éclat ! « Le regroupement de l’agence et de ses filiales à une même adresse s’imposait parce que nous étions devenus le “Vieux Campeur” du design. Avant le déménagement, nous étions éparpillés sur cinq lieux différents dans un 9è arrondissement, certes agréable, mais les liaisons entre les différentes adresses nous faisaient perdre un temps précieux et quelquefois notre bonne humeur. L’idée toute simple consistait à créer une nouvelle forme d’agence plus performante et plus fonctionnelle », explique Valérie Parenty, directeur conseil qualité.

La Manufacture Design, le sens d’un choix

Ancienne usine bâtie en 1920, l’endroit est devenu, en 2003, la Manufacture Design. Un nom qui traduit à la fois la réalité du nouvel environnement et la volonté de créer aux portes de Paris un autre style d’agence. Si l’histoire de Saint Ouen rappelle les cités ouvrières et les sites industriels de la banlieue, la ville aujourd’hui renoue avec le futur en réunissant les sièges sociaux des grandes entreprises Siemens, Primagaz, Sony, L’Oréal, Citroën, Manpower… La Manufacture Design s’inscrit dans cette perspective et dans cette exigence. « Nous aimons le côté fabrique de notre métier parce que les idées que nous vendons doivent être réalisées en temps et en heure ». La manufacture lie le bon ouvrage à l’efficacité, elle allie la puissance à la bonne facture, bref, elle est synonyme de qualité. L’esprit manufacture est entièrement attaché à la philosophie du travail bien fait. L’unité de lieu permet de raccorder tout le monde au même réseau, et d’avoir une organisation plus rationnelle entre les locaux dédiés aux besoins techniques (tireuses, photocopieuses, imprimantes, autocad, double-réseau informatique…) et ceux consacrés à l’information (librairies artistique et marketing, bibliothèque de matériaux…).

De même qu’une usine est une scène qui ne cache rien de sa machinerie, tout est apparent depuis les passe-cables jusqu’à l’ouverture des plateaux de chaque étage. Le choix de cette esthétique industrielle correspond à notre revendication première ; celle de ne jamais séparer le fond de la forme autrement dit, d’allier en permanence la stratégie au design.

Trois lieux en un

A l’origine, le site comportait deux parties : l’usine de trois étages sur rue et un imbroglio d’appentis et d’ateliers sur cour, le tout s’organisant à partir de l’entrée sur façade. Le bâtiment principal a été pour ainsi dire “retourné” pour que l’entrée se fasse par l’arrière, à l’air libre. Un cube de 8x8 mètres étant rajouté entre les deux bâtiments de départ pour permettre une meilleure articulation entre eux et pour magnifier l’accueil. Respiration amplifiée par le jardin intérieur qui court le long du deck de la cour.
La construction en cube crée trois espaces distincts et unifie l’ensemble du bâti tout en accentuant la spécificité de leurs différentes fonctions :

  • l’atelier sous charpente dédié aux salles de réunions et au “réfectoire”, s’ouvre sur toute sa longueur sur un deck bordé par le potager, c’est le côté jardin de l’agence ;
  • le cube de béton et de verre avec son toit terrasse assure toutes les circulations de la Manufacture Design aussi bien horizontales (avec l’extérieur) que verticales (l’agence et les filiales), c’est le côté repère de l’agence ;
  • le bâtiment industriel en briques accueille sur 5 niveaux : la bibliothèque matériaux, les filiales, la création et le commercial, c’est le côté usine de l’agence.


Sur 2000 m2, ces trois lieux rythment chacun avec son langage et ses codes l’esprit maison d’un art de vivre.

Un art de vivre comme à la maison

 



Si la Manufacture Design met l’accent sur la production, elle n’est pas seulement consacrée au travail et sait ménager des zones de calme. La Manufacture Design, avec ses différents lieux dans le lieu, recrée une nouvelle respiration avec le végétal. En rappel des jardins ouvriers, les salles de l’atelier donnent de plain pied sur le jardin potager, ses herbes aromatiques, le feuillage des pommiers granny en espalier et des buis. Cette circulation entre le dedans et le dehors ouvre l’agence sur l’extérieur ; chacun peut ainsi se mettre au vert sans franchir le porche. La multiplicité des espaces rend possible les coupures, améliore la concentration et diversifie les points de vue.

Partager les mêmes lieux, c’est partager pour un temps la même vie et donc associer normalement travail et confort. La souplesse de la circulation casse la hiérarchie habituelle des espaces uniquement dévolus au travail. Ici, on travaille comme chez soi, en alternant détente, réflexion et activité.

L’architecture de la lumière, la transparence des volumes

Outre le va et vient intérieur/extérieur qui ponctue l’espace du jardin et de la galerie-atelier, tout le bâtiment vit à l’heure de la lumière. Luminosité des deux sheds créés dans l’esprit des usines textiles, éclairage généreux des fenêtres de la façade et des baies vitrées du cube, la Manufacture Design multiplie les sources lumineuses. Même l’éclairage électrique s’adapte aux différentes heures de la journée pour maintenir la même intensité.

Hormis le captage de la lumière, c’est toute l’architecture qui a été pensée au rythme du soleil. Les plus belles lumières se trouvant au nord, au sud et à l’ouest, ces orientations ont été privilégiées sans oublier la lumière zénithale pour minimiser l’apport de la lumière artificielle.

Les 5 niveaux et les 5 fonctions de l’usine



La façade de l’usine évoque le type d’architecture que l’on peut retrouver dans l’appareillage des bâtiments, des docks londoniens ou le volume des “browstone” américains. Vouée à la production, l’usine différencie chaque étage selon sa vocation.

Sous-sol : archives, bibliothèque matériaux, massages : Consacrée au rangement et à l’échantillonnage des matériaux proposés, la cave c’est un peu nos puces maison : verre, bois, métal, piétement, essais couleurs… reposent sur les étagères. Lieu propice au ressourcement, la cave accueille aussi, tous les jeudis, les séances de massage de la Manufacture Design destinée à “dé-stresser” les organismes fatigués.

Rez-de-chaussée : accueil, Le Dos de la Cuiller : Dans le prolongement du deck de l’atelier, un grand escalier de bois et de métal mène le visiteur à l’étage de la création. Vitrine de l’agence, l’accueil, côté jardin, présente sous la baie vitrée et selon la saison les produits fétiches de l’agence : jus de pomme, pots de peinture vert granny… Côté rue, le Dos de la Cuiller, filiale spécialisée dans la mise en scène de la marque, a transformé ses locaux en appartement, une manière de faire comprendre immédiatement leur métier.

Mezzanine : Le cube, par sa hauteur, réserve quelques surprises ! il offre à mi-hauteur deux salles affectées pour un temps à des budgets particuliers, une sorte de mûrisserie pour projet en devenir. Une salle adjacente, plus grande, est prévue pour les “charrettes” ou les travaux nécessitant l’intervention de partenaires qui peuvent alors venir travailler sur place.

1er étage : la création et le bureau de la maîtrise de l’usine : La partie “noble” de l’agence puisqu’elle concentre la création. Le plateau largement ouvert a été distribué autour de trois directeurs de création. La dominante de couleur blanche sert de symbole à l’étage, une invitation toujours recommencée à l’émergence d’autres tonalités ; aventure qui, d’un projet à l’autre, se renouvelle chaque fois. Près du bureau du “chef de l’usine”, la bibliothèque avec ses tables de consultation facilite la recherche de références et sert de source d’inspiration.

2è étage : marketing, commercial et gestion : Tout projet s’initie au 2è étage pour “se conclure créativement” au premier. La dominante de couleur de cet étage tire sur le noir ; exprimant le besoin de prendre du recul pour bien comprendre les contraintes liées à chaque sujet. C’est à ce niveau que se trouvent la direction commerciale et la direction générale de l’agence. Le plateau structuré sur le même modèle que la création en bureaux paysagers s’organise autour de trois directions de clientèle. Enfin, une librairie marketing, avec vue sur la terrasse, apporte les compléments d’informations indispensables.

3è étage : Program & Partners et desfaitsdesactes : Changement d’atmosphère pour les deux filiales sous les combles. La moquette a cédé la place au parquet, les poutres sont apparentes et la lumière zénithale inonde les deux espaces. Program & Partners, spécialisée en réalisation architecturale, permet à Saguez & Partners d’avoir les pieds sur terre tout en respectant les contraintes budgétaires. De son côté, desfaitsdesactes, cabinet d’observation des signes de la arque et des tendances de marché, recadre des briefs défaillants ou monte en première ligne pour définir le positionnement des marques et évaluer la pertinence de leurs signes.

Le dessous des cartes : matières et matériaux, couleurs et toitures, mobilier et éclairage

Zoom sur la serrurerie
La serrurerie est un élément clef du vocabulaire des bâtiments industriels des années 20. La Manufacture Design en fait largement usage. Omniprésente dans l’immeuble, la serrurerie peinte en noir satiné décline du fer plat. Châssis, huisserie, linteaux, garde-corps répondent à cette ligne directrice. Les lames de tôle plate des persiennes toute en hauteur de l’Atelier en reprennent le code, de même que le grand escalier de l’entrée.

Marcher…
Les sols en béton brut insistent sur l’aspect technique tout comme le plancher en teck qui reprend l’aspect professionnel du ponton des docks.
La gomme de caoutchouc Pirelli qui recouvre le sol des espaces techniques est un clin d’œil à la maison de verre de Chareau et à la SNCF qui, trouvant ce type de caoutchouc performant, l’avait retenu pour son propre usage.
Le tapis de sol aiguilletés gris de la création et du commercial apporte une valeur de gravité à sa fonction première d’insonorisation.
Le gravier de la cour enrichit la diversité sonore des matériaux employés. Marcher dans la cour, sur le teck ou sur la moquette engendre des résonances différentes et favorise une meilleure appréciation qualitative de l’espace.

L’escalier de l’entrée, par sa monumentalité, sa verticalité et son articulation évoque la passerelle, élément typique de l’univers industriel. De même, l’ascenseur près de l’escalier, davantage conçu comme un monte-charge, renforce la tonalité professionnelle de l’ensemble.

Couleurs : une palette discrète
La palette de couleurs de la Manufacture Design et plutôt discrète. Beaucoup de noir, de gris coloré se marient avec l’environnement industriel et le végétal de la cour. Deux pôles coloriels structurent en majeur le nuancier de la Manufacture Design, le noir du côté du sérieux et de la puissance ; le blanc du côté de la page blanche et de la liberté.

L’Usine associe au registre gris tourterelle, un ton taupe et noir qui vient renforcer l’ensemble. Le Cube adopte un gris avec une pointe de vert pour obtenir un effet métal. Quant à l’Atelier, l’alternance des tons noir et taupe associés au bois favorise le rapport avec le gris des graviers de la cour entretenant ainsi toute la correspondance souhaitée entre le dedans et le dehors. Le blanc reste le fil conducteur de la Manufacture Design, la palette des couleurs demeure assez neutre et subtile pour favoriser l’inspiration et l’éclosion des couleurs des futures réalisations.

Les plafonds, tous peints en blanc, font ressortir la gestion apparentes de fluides (informatique, électricité, téléphone). Gaines et fols courent le long des passe-câbles en galva, à proximité des tuyaux du système d’extraction d’air.

Mobilier et agencement sur mesure
La ligne mobilier, des tables aux espaces de travail collectif, a été conçue sur le thème des grands dressings des ateliers professionnels. Le bois traité façon métal côtoie les armoires en tôle et les radiateurs à ailettes accentuent encore l’aspect fabrique.
Ligne épurée, ergonomique et dont les proportions ont été revisitées (rapport de volume, épaisseur des piétements…) ; une ligne spéciale Manufacture Design (sièges, tables, bureaux, luminaires) a été redessinée ; elle est désormais éditée par la filiale Manganèse de l’agence.

L’éclairage s’inscrit lui aussi dans une perspective très industrielle. Toute la famille des spots, projecteurs et autres lampes est empruntée au théâtre. A chaque étage, on retrouve des gamelles, rééditions des modèles de la SNCF des années 30.

 

La visite de Saguez and Partners, agence de communication située à Saint Ouen (93) qui abrite 80 collaborateurs, s’est tenue en 2006 sous la conduite d’Alain Billault, Responsable du développement bureaux et de Valérie Parenty, Directrice conseil de l’agence.

Document(s) à télécharger :