ELITHIS

Visite au siège social à Dijon dans le bâtiment à énergie positive peut-être le plus efficace au monde.

Déjà à l’étroit dans leur 480 m² de bureaux à côté de la gare de Dijon, le bureau d’études thermiques Elithis avait pour projet de passer de 45 collaborateurs en 2007, à 400 d’ici 2015. Dans son nouveau bâtiment de 5 000 m² partagé notamment avec l’ADEME, Elithis compte aujourd’hui près de 100 collaborateurs sur 1 850 m², et occupe 4 des 10 niveaux de la tour.

Thierry Bièvre, Directeur Général du cabinet Elithis, retrace sa démarche : « Nous souhaitons nous développer sur le principe que l’ingénieur n’a pas encore pris de positionnement charismatique dans la climatique et la facturation énergétique. Il n’est pas là uniquement pour résoudre des problèmes, mais est capable d’innovation et de création ». Aujourd’hui Elithis intègre de nouveaux métiers, comme l’ingénierie de la connaissance, la formation continue en éco-management ou le montage d’opérations à très faible consommation énergétique… sans surcoût ! « Nous pensons que pour ce type de projets, il ne faut pas payer plus cher pour avoir l’économie ensuite. C’est la matière grise qui est la matière première essentielle », précise-t-il. Pour contrarier le dicton qui dit que les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, Elithis souhaitait des locaux très vertueux, à l’image de leur cœur de métier. Le bâtiment, programmé avant le Grenelle de l’Environnement, se projette en terme de consommation énergétique jusqu’en 2020, et en matière de rejet de gaz à effet de serre jusqu’en 2050 !
 
 
Les travaux ont débuté en 2007 pour une livraison en mars 2009. Le coût de la construction a été de 1 400 € HT m² shon, soit 7 000 000 € HT pour la Tour, dont 1150 000 € HT pour la façade.
 
La façade respirante est vitrée à 75 %. Auto-régulante, elle est recouverte d’un bouclier thermique en résille pour protéger du rayonnement Sud. En mi-saison, elle capte les rayons du soleil pour réchauffer les collaborateurs, complétés en hiver par une petite chaufferie bois de pavillon. L’énergie est produite par une vitre solaire de 560m² sur la toiture, pour 80 000 kW/h par an. L’environnement respire, le porte-monnaie aussi : après un an d’existence, la recette énergétique est déjà de 3 000 à 4 000 € !
 
  
La Tour Elithis est située en plein centre de Dijon, entre l’Auditorium et le Palais des Congrès, dans le quartier d’affaires Clémenceau. Le bâtiment devait être résolument moderne, loin de l’image désuète que l’on a du bâtiment écologique.
 

Aménagement et bien-être

Grâce à l’aménagement réalisé par la société Aprime Dijon, chaque collaborateur bénéficie désormais de plus d’espace dans son open space, avec une lumière directe et un mobilier ergonomique spécifique. Le coût est de 2 277 € HT par poste de travail, matériel informatique compris. Des salles de réunion de différentes tailles permettent notamment la tenue de conférences : le bâtiment a déjà attiré 200 visiteurs du monde entier, journalistes, associations, écoles ou experts. Il sert aussi de vitrine du savoir-faire technologique d’Elithis.

 

 
Chaque espace est réfléchi pour économiser l’énergie et générer du bien-être. Soit le résultat de 6 mois de R&D avant même la conception du projet. Les collaborateurs sont encouragés à utiliser leur lampe d’appoint, à emprunter plutôt les escaliers, à débrancher leurs ordinateurs le soir, à trier leurs déchets, etc.
 
La cafétéria et la banque d’accueil réalisées par AC2M Sarl Dijon, le centre de documentation, le mobilier épuré ou le plafond en plâtre sont autant d’éléments qui veulent rompre la séparation entre la sphère privée et le travail, dans un esprit « loft ».  
 
 
Qui a dit que design et écologie étaient incompatibles ? L’ancien mobilier a été remplacé par un mobilier aux lignes légères - Kartell, Sinetica, Zucco Lafano - pour ne pas surcharger l’atmosphère et laisser les collaborateurs libres de personnaliser leur poste de travail.