BOSE

La filiale française de Bose, située à Saint-Germain en Laye, en région parisienne, a quitté ses locaux en bâtiment partagé pour s’installer quelques mètres plus loin, dans un immeuble qui lui est entièrement dédié. Sur les vœux du président du siège France, Patrick Perrin, on ne retrouve plus rien de l’ancien aménagement. Le défi pour Gil Bakhtiar, architecte et designer, était de créer une image pour BOSE, dans un esprit d’univers minimaliste associé à la haute technologie, donc froid et contemporain, mais avec une assise chaleureuse. Le bâtiment, ouvert aux clients, devait être plus attractif, plus séduisant. D’un accueil inexistant on est passé dans la nouvelle formule, à un espace d’accueil vaste et primordial. Les bureaux, auparavant inadaptés à l’activité de chacun, ont été entièrement réorganisés et réaménagés, et, originalité du lieu, un espace « boutique » a été créé, réplique exacte avec son code couleur, du corner BOSE présent dans les grands magasins.

L’accueil, symbole de la nouvelle identité de l’entreprise

L’espace d’accueil, dont l’entreprise manquait cruellement auparavant, a été particulièrement soigné. Une zone d’attente avec des fauteuils clubs et une table basse dessinés par l’architecte, font face aux produits de l’entreprise subtilement intégrés dans le décor. Pour souligner la pérennité de ces matériels très haut de gamme, et contraster avec leur aspect hi-tech, l’architecte a utilisé des matériaux à la fois naturels et résistants comme le bois pour le mur et le cuir des sièges. Le tout agrémenté de nombreuses plantes vertes et d’orchidées pour la touche finale. La banque d’accueil tranche avec le reste du décor, tel un point de mir, avec un signal rouge surmonté d’un lustre immaculé en forme de nuage ! A la droite de la banque d’accueil, un petit « back office » comprenant archives et courrier, est cerclé d’un mur de verre opaque incrusté de circuits imprimés.

Communiquant sur l’espace d’accueil de l’entreprise, un auditorium a été créé pour accueillir les clients et leur proposer les démonstrations des produits de l’entreprise. La cafétéria a été installée dans le style « sitcom » avec les couleurs acidulées et gaies des meubles en plastique Kartell. Une salle de gym y est adjacente : un coach sportif vient toutes les semaines dispenser des cours aux collaborateurs ! A noter, que sur le toit de l’immeuble, une petite terrasse constitue le seul endroit fumeur du bâtiment.

La décision de démenager a été prise il y a quatre ans et le déménagement a été effectif il y a un an et demi. A ce jour une trentaine de collaborateurs seulement, occupent ce bâtiment de trois étages et de 1 600 m², construit en association avec le propriétaire. 
Au vu du développement spectaculaire de BOSE France, il était urgent de déménager, par manque de place mais aussi pour anticiper et pouvoir accueillir dignement les futurs collaborateurs. Ce qui explique qu’aujourd’hui les 30 personnes vivent dans un site particulièrment spacieux, puisque des zones sont d’ores et déjà prévues pour accueillir d’autres collaborateurs.

D’abord repenser totalement l’organisation de l’espace

La volonté du Directeur Général était de repenser l’organisation de l’espace. Une réflexion a été menée sur les conditions de travail des personnes et sur leur aménagement, de la cohérence de la proximité des uns par rapport aux autres. Un organigramme précis a été établi pour étudier les besoins en réunion de chacun, et adapter les mobiliers aux activités de chacun des collaborateurs. D’un plateau incomplet et "labyrinthique," l’espace consacré aux bureaux s’étalant sur trois étages, est aujourd’hui aéré et dynamique, et est donc source de performance pour l’entreprise et de bien-être pour les collaborateurs. Au premier étage, la direction a établi ses quartiers, ainsi que le service marketing. C’est là également que se trouve la « boutique », réplique d’un corner BOSE qui tranche par sa couleur bleu roi. Au deuxième étage, les services commerciaux. Les bureaux sont soit individuels, soit des bureaux partagés : jusqu’à 4 personnes pour le service comptabilité et 6 pour "l’order processing". Le nombre de personnes par bureau a été défini en fonction de leur activité. Au troisième étage, les collaborateurs du service technique et du service administratif, sont au nombre de deux ou trois par bureau. Et toujours les plantes ! Des salles de réunion – toutes équipées high tech ! – jalonnent les étages.

Le plancher est un plancher technique où passent tous les câbles. La lumière transperce le bâtiment, dont la façade est totalement vitrée. Chaque paroi exterieure des bureaux est une paroi de verre, et comble du luxe, même les couloirs sont lumineux grâce à des portes beaucoup plus grandes qu’à l’accoutumée. Résultat ? Un aménagement très lumineux.
Côté mobilier, les bureaux ont été choisis en fonction de l’activité du collaborateur. On trouve ainsi des plateaux Haworth, Macé, Bulo, Arborial de LBC, des sièges Comforto d’Haworth, Alto d’Addform, en cuir ou en tissu. La cohérence n’a pas été forcément recherchée, mais c’est l’harmonie dans les couleurs qui a primée, avec la volonté de donner une image haut de gamme mais jamais ostentatoire. Qui dit Bose, dit produit de luxe, donc aménagement "classe" mais pas tape-à-l’oeil ! Afin de compléter la décoration des bureaux, Bose, dans le cadre du 1% Art, a choisi de louer des tableaux qui sont renouvelés tous les ans.

Patrick Perrin avoue : « J’ai eu quelques inquiétudes concernant le nouvel aménagement avec tous ces bouleversements : la banque d’accueil rouge, surmonté du "nuage", le mur violet...Mais j’ai fait confiance. Les collaborateurs ont été inquiets au départ, mais leurs conditions de travail sont aujourd’hui incomparables ». Les collaborateurs croisés ça et là sont en effet très satisfaits de leur aménagement, ils regrettent simplement de ne plus avoir leur président en permanence au milieu d’eux.

Ce nouvel aménagement et la qualité de vie qui en découle, ne sont donc pas totalement étrangers au taux à croissance à deux chiffres de l’entreprise chaque année ! 
« Toutes les filiales européennes désirent aujourd’hui faire les réunions du groupe dans notre bâtiment, au grand damne de mon assistante ! » ironise Pierre Perrin. Chose nouvelle, es formations training ont aujourd’hui lieu au sein même de l’entreprise. Le client, avec le produit mis en scène, le visualise beaucoup plus facilement. « On voit souvent nos clients qui s’attardent à la cafétéria de l’entreprise tant ils se sentent chez eux ! Ils ont l’impression de faire partie de la famille.
L’aménagement physique des espaces a permis de créér un relationnel complètement différent, et des contacts humains plus chaleureux. La bonne humeur des collaborateurs qui arrivent dans leur bureau est palpable, et anime leur travail ! » se réjouit le directeur général.

La salle de réunion réalisée par Gil Bakhtiar permet de recevoir les clients dans un environnement agréable : le bois, un des matériaux de prédilection de l’architecte, recouvre deux des murs de la salle et cache les placards de rangement. La table est une alliance originale de cuir vert et de bois tandis que le mur du fond est un paravent japonisant en verre, un travail minutieux pour favoriser la sérénité et les réunions zen !