ACCENTURE

Il a fallu 3 ans pour mener à bien le projet d’Accenture. Il s’agissait non seulement de réaménager le siège France situé dans le 13ème arrondissement de Paris, mais également de repenser la manière dont l’entreprise travaille et interagit avec son écosystème.

Jean-Christophe Boucheix, Directeur Immobilier et des Opérations au niveau régional (France, BeNeLux et Ile Maurice) et l’un des chefs de projet, nous explique que l’objectif de la célèbre entreprise de conseil était de se réinventer, en s’appuyant notamment sur des innovations technologiques et de nouveaux modes de collaboration, comme elle l’avait fait 15 ans auparavant avec ses bureaux du George V. « Nous mettons en permanence l’accent sur l’importance d’innover et d’expérimenter pour rester pionnier sur notre marché et régénérer l’ADN d’Accenture, cette énergie vitale pour délivrer la Haute Performance  ».

L’objectif de ce projet (« Moving Forward : aller de l’avant ») s’inscrivait comme un programme de transformation et de croissance destiné à améliorer les modes de collaboration et la mobilité des salariés d’Accenture tout en renforçant l’ouverture de l’entreprise sur son écosystème. Il avait en outre pour vocation de réduire l’empreinte carbone de la société et optimiser ses coûts en agissant sur les surfaces et leur optimisation d’utilisation. Depuis 15 ans, Accenture a toujours voulu être un précurseur en matière d’environnement de travail. En 1996, il quittait La Défense pour les prestigieux bureaux des Champs Elysées avec la mise en place du concept des bureaux « virtuels et des caissons mobiles ». En 2001, il quittait les Champs Elysées pour migrer stratégiquement vers le quartier de la Bibliothèque François Mitterrand qui, à cette époque, était encore en devenir. 10 ans après, Accenture souhaitait insuffler à son environnement de travail (au sens large) une nouvelle dynamique. Il était nécessaire de transformer l’espace de travail en le réduisant de 20% tout en le rendant à la fois plus efficace et virtuel pour des populations à majorité constituées de « génération Y ».

Pour relever ce challenge, Jean-Christophe Boucheix explique : « Notre projet s’est articulé autour de 4 leviers clés, la flexibilité (de nos espaces et modes de travail dans une recherche d’un meilleur équilibre vie privée / vie professionnelle), la collaboration (pour favoriser la co-création de valeur et la performance collective), la Mobilité (pour accélérer les relations en minimisant les distances) et enfin l’Innovation Technologie (pour intégrer et faire cohabité différents univers et s’affranchir des frontières physiques) ». Le Directeur Immobilier précise : « Ce projet a été un projet d’expérimentation destiné à réinventer les espaces et les modes de travail, démultiplier la technologie mais aussi intégrer des composantes sociologiques et sociétales ; en ce sens c’est un véritable projet d’entreprise. C’est sur ce cahier des charges que Form’a a été sélectionné pour répondre à notre nouveau projet d’aménagement ».

A l’origine du projet, Accenture occupait 6 étages (14 000 m2) sur les 21 352 m² d’Axe France. Ce siège social regroupait près de 3 500 employées dont 85% de populations nomades et 15% de résidents, en majeure partie des fonctions support, occupant 66% du bâtiment ! L’un des enjeux était de remettre le cœur de métier au centre du bâtiment tout en rendant plus flexibles et virtuelles les populations résidentes par la mise en place de nouveaux modes de travail. « Pour cela, nous avons souhaité innover en testant le travail à domicile pour les Corporate Functions (fonctions support) » explique le Directeur Immobilier. Sur la base d’une expérimentation réussie avec les assistantes de direction, il a été décidé d’ouvrir le télétravail à d’autres catégories de collaborateurs. Le dispositif mis en place offre désormais la possibilité de travailler de son domicile à raison de 1 à 3 jours par semaine, sur la base du volontariat, en bénéficiant de tous les outils technologiques collaboratifs : ordinateur portable, accès à l’intranet, intégration du logiciel Office Communicator permettant aux employés de communiquer en temps réel grâce à l’utilisation de la messagerie instantanée, la VoIP et la visio-conférence. Aujourd’hui, plus de 60% des salariés sédentaires bénéficient du télétravail. En parallèle, le free seating (fait de ne pas avoir de poste de travail attribué) a été généralisé à l’ensemble du bâtiment pour assurer toute la flexibilité nécessaire. En outre, bon nombre d’espaces individuels a été transformé en espaces collaboratifs. Au final, ces nouveaux modes de travail ont permis à Accenture d’optimiser ses surfaces en restituant un étage complet, à effectif constant.

En matière d’aménagement, l’un des challenges a été de repenser l’intégralité des espaces. Les 3 types d’espaces monolithiques créés 10 ans auparavant (open spaces, bureaux fermés et salles de réunion) ne répondaient plus, de manière satisfaisante, aux besoins de l’ensemble de nos employés. « Pour mener cette réflexion, nous nous sommes appuyés sur les situations de travail, en plaçant nos différentes populations au cœur de l’équation. Nous avons ainsi identifié près de 200 scénarii de collaboration que nous avons modélisés pour retenir au final 15 types d’espaces. Nous avons également intimement intégré la technologie dans toutes nos solutions » explique J-C Boucheix. Les espaces physiques se sont donc transformés en une myriade de solutions répondant toutes à des usages précis, aux noms évocateurs comme : phone box, freedesk, touch bar, team room, cosy room, meeting room, happen space, upper view, skills factory, service lounge ou encore media spot. Quant à la technologie, celle-ci s’est traduite par la généralisation d’outils intégrés ou déportés comme Office Communicator, roundtables, meetingplace, webcasts, des réseaux sociaux internes, une radio, des téléprésences CISCO (visioconférence haute performance), … 

L’étage des consultants présente bon nombre de ces espaces. Ils sont rassemblés en « villages » en fonction des différents secteurs d’activité (Services Financiers, Energie, Santé et Services publics, etc.) mais l’ensemble reste ouvert pour permettre le brassage des idées et le « networking ». Les consultants sont installés sur de grands benchs en open space – free desk - (sur du mobilier Steelcase, Silvera, et des sièges Hermann Miller), mais ont à disposition la plupart des espaces cités précédemment. Les cosy room permettent de se réunir de manière informelle hors de l’espace ouvert. Les Toguna de Bene, des pièces dans la pièce, permettent de se réunir au sein même de l’espace, mais sans déranger les autres. Les touch down sont des pupitres qui permettent de travailler debout pour varier sa posture. Grâce au système de réservation de Steelcase Room Wizard (boitier électronique interactif), il est possible de réserver spontanément des Team Rooms (espaces collaboratifs fermés pour un nombre réduit de personnes). Ceux-ci sont équipés de mobiliers adaptés pour des réunions de courte durée. Pour les réunions de taille plus conséquente, tout un espace est à disposition au dernier étage du bâtiment. Ces salles, de différents types et capacités doivent être réservées à l’avance via l’intranet ou le Service Desk. Elles sont équipées d’écrans, de technologies embarquées et de systèmes de visioconférence (roundtable). Cet espace offre également des services de restauration (de la pause café au cocktail, en passant par différentes formules de repas pour les déjeuners ou dîners) du matin au soir sur simple réservation. Parmi les autres éléments présents par village, il est à remarquer un Media Scape (SteelCase) un tea room, une table avec papier à dérouler Steelcase, un écran d’information pour diffuser des informations sur le groupe ou un secteur donné, un espace de services avec un scanner/photocopieur multifonction à badge pour imprimer de manière éco-responsable, des bannettes de tri sélectif des déchets et des distributeurs d’eau. Des casiers individuels sont disponibles pour tous les employés afin de leur permettre de ranger leurs affaires en sécurité et promouvoir la politique du Clean Desk.

Parmi les autres services mis à disposition des salariés, il y a lieu de citer le Service Lounge (espace détente et services) situé au cœur du bâtiment pour encourager le brassage des populations. Ce lieu permet d’aller à la fois prendre un café ou une collation tout en bénéficiant des services offerts par la société (réservation d’espaces, coursiers, concierge, help desk technologique et téléphonique, boîtes aux lettres, fournitures de bureau, car plan, ….)

Quelques originalités également : Accenture en France bénéficie de deux grandes salles de Telepresence Cisco avec une table de réunion autour de laquelle 3 écrans géants permettent de faire de la téléprésence des plus réalistes, la vision panoramique permettant des communications unifiées.

La société de conseil a également souhaité faire de ce building une vitrine de ses savoir et savoir-faire. A ce titre, elle a doté Axe France de la solution « SmartBuilding » destinée à optimiser la gestion des énergies du bâtiment dans une logique d’éco-responsabilité. Dans un tout autre domaine, Accenture a lancé le concept d’auto-partage avec des véhicules électriques pour faciliter la mobilité de son personnel tout en affirmant sa volonté de réduire son empreinte carbone.

Enfin, ce projet de transformation avait pour but de rattacher les collaborateurs à la marque, malgré la distance pour les télétravailleurs et les déplacements pour les consultants. Le bâtiment devait redevenir un point de connexion et d’ancrage indispensable au sentiment d’appartenance à l’entreprise. A cet effet, l’happen space y contribue fortement. L’happen space est un espace d’accueil et de réception très modulaire et métamorphosable permettant d’organiser de nombreux événements comme des réunions plénières, des formations, des séminaires, mais aussi des petits déjeuners débats, des déjeuners, diners, des happening, et même des expositions, des concerts ou des soirées discothèque ! Il accueille également ponctuellement la Radio Accenture, une véritable station radio émettant des programmes d’informations et de discussions pour l’ensemble de la population sur site ou à l’extérieur. Cet espace est également un levier d’ouverture vers l’écosystème d’Accenture destiné à accueillir ses clients, ses partenaires mais aussi les entreprises voisines, des étudiants, des artistes ou encore des fondations. Plus qu’un simple lieu, l’happen space est un véritable concept permettant à Accenture de développer son empreinte sociale.

Flexibilité, Mobilité, Collaboration et Innovation ont été repensées en profondeur chez Accenture pour plus de performance mais aussi d’équilibre, sans pour autant vouloir sacrifier le bien-être et le sentiment d’appartenance à l’entreprise. L’aménagement y a joué une place déterminante. En cela, il demeure un formidable vecteur des projets d’entreprise et leur principale traduction.