QVT

Potagers d'entreprise

La jeune entreprise Ciel, mon radis ! conçoit des modules permettant de cultiver des herbes aromatiques à l’intérieur des bureaux : le Bar-Radis (sur terre). Le jardinage d’entreprise est une activité participative à laquelle sont conviés tous les salariés. Trois animations sont proposées pendant le mois de lancement du projet. Le premier jour est consacré à la mise en place des modules et au semis des graines d’herbes aromatiques. Des équipes de salariés sont constituées par parcelle pour s’en occuper, en privilégiant le rassemblement de collaborateurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble. Au bout de deux semaines, l’équipe de Ciel, mon radis ! revient pour voir si toutes les cultures vont bien et réalise un atelier de dégustation surprise : huîtres végétales, fleurs comestibles… Après un mois, les herbes aromatiques cultivées par les salariés sont récoltées puis transformées lors d’un atelier de cuisine. Les salariés cultivent leur déjeuner d’équipe. Le but n’est pas tant d’assister à un cours technique de cuisine mais de créer l’événement dans l’entreprise, en réalisant des recettes simples auxquelles tout le monde peut participer, dans une ambiance conviviale. Les animations sont très vivantes et interactives, notamment parce que l’équipe de Ciel, mon radis ! les prépare avec une comédienne et metteur en scène de théâtre.

Les entreprises, le plus souvent par le biais de la direction des Ressources Humaines ou des Environnements de Travail font appel à la start up à des occasions très différentes : pour récompenser une équipe à la fin d’un projet ou d’une année, à l’occasion d’un regroupement d’entreprises ou d’un déménagement, pour que les gens se rencontrent, pour intégrer de nouveaux entrants dans l’entreprise, pour apporter de la cohésion dans leurs équipes. Ciel, mon radis ! intervient notamment pour la direction Innovation de Bouygues Immobilier. Mais les clients peuvent aussi bien être de grands groupes qui travaillent dans une tour et veulent créer du lien, que des entreprises plus jeunes à forte croissance. Le lancement avec ses trois animations dure un mois. Ensuite, l’entreprise a la possibilité de garder les jardins. Chaque mois Ciel, mon radis ! viendra proposer un ingrédient surprise à déguster en équipe avec les récoltes. Ciel, mon radis ! a donc choisi spécifiquement des variétés qui peuvent se récolter en un mois. D’un point de vue gustatif, les goûts sont variés et originaux, pour découvrir de nouvelles saveurs : basilic cannelle, citron, pourpre et même géant monstrueux mammouth. Des cultures de menthe et d’autres herbes à infuser sont aussi en développement pour proposer un bar à tisane vivant ! L’installation est esthétique, avec les plantes aux couleurs et formes différentes, les meubles au design épuré en bois de hêtre. Avec Constance, leur designer, l’équipe a dessiné un module sans clou ni vis, facile et rapide à assembler, et fabriqué en Lozère. Toutes les entreprises n’ont pas de terrasse ou de toit, il fallait donc que le potager s’intègre directement dans l’open space. En intérieur le jardin est accessible quelque soit la météo et est en interaction directe avec les salariés. Les modules de cultures, qui font seulement 60x60 cm, s’adaptent par ailleurs aux contraintes spatiales des entreprises.

L’entreprise a été lancée en mai 2014 par trois amis : Charles pour la technique et la communication, Romain pour la partie commerciale et la gestion, et Constance pour le design. Pour créer Ciel, mon radis !, tous trois sont se sont inspirés de leur univers d’origine, la campagne. Suite à leurs études, travailler en ville et notamment à La Défense a constitué un vrai choc des cultures. « Dans cet environnement aseptisé, les échanges sont inhibés, les gens se parlent peu. Non seulement le manque de communication n’est pas agréable, mais il peut desservir et faire perdre du temps à l’entreprise », explique Romain Balmary, « Le but du potager est bien de créer une agora où les gens discutent et échangent des informations, de faire évoluer l’environnement de travail pour que les gens se connaissent mieux. Nous voulons que ça parle basilic et aneth dans les couloirs ! ». Autre avantage du concept, le jardinage est une activité qui met tout le monde sur le même plan, des directeurs aux stagiaires. Il casse les silos hiérarchiques par des gestes simples et ancestraux. Les activités manuelles sont aussi satisfaisantes puisque l’évolution et le fruit du travail sont bien visibles, contrairement à la plupart des activités tertiaires.

http://www.cielmonradis.com