Immobilier

Immobilier de bureaux

Après un premier semestre 2014 actif, le marché immobilier francilien a connu un ralentissement des transactions au 3e trimestre. La faiblesse de la croissance française pèse sur le dynamisme du marché. Celui-ci reste animé par les besoins de rationalisation et de réorganisation des entreprises. Le stock important d’immeubles de qualité disponibles dans certains secteurs et la pression exercée sur les loyers offrent aux entreprises des opportunités pour répondre à leurs objectifs d’amélioration de leur performance.

Lire le rapport établi par Colliers International