HACKATHON "Réinventer les espaces de travail en entreprise"

Le Hackathon/Shadow Comex de l’Ameublement français est lancé en avril auprès des industriels et des agenceurs de l’Ameublement français, afin d’imaginer de nouveaux concepts d’aménagements des espaces de travail. Une dizaine d’équipes composées de fabricants, d’étudiants et de startups va travailler pendant 2 mois, selon la méthode d’innovation disruptive « Blue Ocean », qui doit aboutir à créer un nouveau marché océan bleu, qui pourra être un produit ou un service. Trois équipes seront sélectionnées début juin et présenteront leurs projets à l’Assemblée générale de l’Ameublement français, le 15 juin et un vote permettra de déterminer le meilleur projet.

Réinventer les espaces de travail en entreprise, voici le thème du premier "Hackaton/Shadow Comex" lancé par l'Ameublement français. L’Ameublement français est l'organisation professionnelle regroupant les dirigeants des entreprises des industries de l’ameublement et de l’aménagement des espaces de vie. Ce projet prospectif a pour objet de challenger les dirigeants de l'ameublement sur leurs futurs produits et services, être formés à Blue Ocean Strategy et témoigner sur BFM BUSINESS ! "L'océan bleu", c'est trouver un moyen de se distinguer des autres par une innovation "disruptive" qui permet de sortir de "l'océan rouge"...

Grâce à la richesse de son contenu, ACTINEO mène une démarche d'innovation et prend part dans ce projet comme référent de la qualité de vie au bureau. Les différentes équipes sont constituées de fabricants, designers, étudiants (commerce, ingénierie...) ou de startups. Parmi les équipes qui constituent ce concours sur les espaces de demain, il y plusieurs membres de l'Observatoire ACTINEO : GAUTIER OFFICE, KINNARPS, BENE, MAJENCIA, HAWORTH. Les différentes équipes bénéficient de l'aide de coachs* dans différents secteurs, dont certains sont également membres d'ACTINEO : HAWORTH, MAJENCIA, SEDUS, SOKOA, NOWY STYL.

Parmi les produits, services ou applications qui ont été pensés pendant la durée de ce "Hackaton/Shadow Comex", les 3 meilleurs projets ont été présentés lors de l'Assemblée Générale de l'Ameublement français le 15 juin 2017, date à laquelle a été sélectionné le grand gagnant : bravo à l'équipe SESAME de l’équipe Multiflex Office !

 

En savoir plus : agorize.com

 

CULTURE@WORK de l’équipe Gautier Office 3.0 (avec Gautier Office)

Au sein des entreprises, le choix du mobilier peut s’avérer complexe pour les décisionnaires non spécialistes. Le recueil des besoins en interne s’avère compliqué, tandis que les options proposées par les fabricants sont nombreuses et parfois très techniques… La solution Culture@Work fonctionne en trois temps :

  1. L’utilisateur visualise des ambiances d’aménagement complètes sur le catalogue du fabricant, pour se projeter en fonction de ses besoins ;
  2. Culture@Work propose des espaces de réunion et de coworking à louer. Au prétexte d’une réunion d’équipe, l’idée est de pouvoir tester tous les produits et services associés disponibles in vivo, ainsi que tous les types d’espaces : collaboratif, travail, détente… A l’aide du conseiller clientèle présent sur place, l’entreprise pourra faire son choix d’aménagement ;
  3. Enfin, un coach va aider à déployer la nouvelle culture au sein de l’entreprise, une culture appuyée par le nouvel aménagement !

 

SESAME de l’équipe Multiflex Office (avec Kinnarps)

Le projet vise à détourner la valeur d’acquisition d’un aménagement par rapport à sa valeur d’usage. Aujourd’hui, lorsqu’on veut utiliser un bureau ou un espace de travail, on est obligé de l’acquérir. Avec Sésame, on va louer l’usage de l’espace de travail en fonction de ses activités : concentration, réunion, etc. C’est le principe de l’Activity Based Working. Pour un espace de coworking, on paye la valeur immobilière ; pour Sésame, on ne paye que la valeur mobilière. Sésame fournit à chaque utilisateur un forfait, à crédit ou illimité, adapté à l’utilisateur. Sur ce principe, l’utilisation d’un espace de travail sur un mois ne doit pas dépasser 40 € ! Cela sera possible en mettant en place des partenariats (le concept pourrait intéresser les pouvoirs publics par exemple). Au vu du faible taux d’occupation des bureaux dans les entreprises (de 60 à 34 % d’occupation), au vu de tout ce qui n’est pas récupéré par l’éco-organisme Valdelia, il y a un gisement énorme de mobilier inutilisé !

 

MANOKITA de l’équipe Live Work Well (avec Crouzet Agencement)

Le coffre Manokita permet à chaque collaborateur de définir son espace de travail lui-même, à partir de kits de construction préétablis. Un commercial qui cherche une solution d’aménagement peut se sentir inondé par toutes les offres mises à sa disposition. Avec le site manokita.com, il est possible de commander une box avec un kit de construction qu’on reçoit par courrier. Le kit va permettre de modéliser son espace de travail à l’échelle de la main, et d’échanger avec ses collègues pour concevoir l’aménagement idéal. Il y a différents kits pour matérialiser son agencement sur-mesure, selon les fonctions occupées (commercial, architecte, comptable…). Quelques temps plus tard, le mobilier à échelle réelle est livré !

 

WEBINAIRE N°5 au complet

* Les coaches d’Actineo, VIA et FCBA : Alain d'Iribarne, chercheur au CNRS et président du Comité scientifique d'ACTINEO, Clémence Conesa, chef de projet, VIA et Clément Grangé, ergonome FCBA.

Les coaches de l’Ameublement français : Cathy Dufour, DG de l'Ameublement français, Odile Duchenne, responsable du marché mobilier de bureau à l'Ameublement français, Patrick Jacquinet, chargé de mission - médiateur, Valérie Ducruet, directeur Général BENE AG, Céline Chaverot, Communication Corporate & Relations Presse MAJENCIA, Mikael Nigon, directeur Général NOWY STYL FR, Gabriel Abdelhakmi-Gaisne, directeur Général SEDUS, Nathalie Ménardais, responsable Marketing SOKOA et  Richard Witz, directeur des Ventes HAWORTH.

Les coaches Axessio pôle Stratégies d’Innovation sont des experts reconnus en déploiement de Stratégies d’Innovation dont la Stratégie Océan Bleu, pour les grands groupes, les collectivités, les PME & les startups. Ils sont également les créateurs des Blue Ocean Awards qui récompensent tous les ans les PME & startups qui ont créé un nouveau marché par leur offre innovante : Alban Eral, qui déploie Blue Ocean Strategy dans les grands groupes, PME et startups depuis plus de 10 ans, Marc Beauvois-Coladon, qui a accompagné de nombreuses entreprises dans la création d’Océans Bleus en France et à l’étranger depuis une vingtaine d'années, Lauriane Jean, qui a déjà déployé Blue Ocean Strategy auprès de plusieurs grands groupes, Nicolas Bignier, expert reconnu du déploiement des Valeurs et de la Culture d’entreprise, Dominique Barreau, spécialiste de la Santé en entreprise, ex-directrice Marketing d’AXA Assistance et Vincent Richard, expert en Lean Startup et Business Model Canvas, coach startups.

Les coaches HEC Paris : Stéphane Madoeuf, directeur de la Majeure Digital de la Track Digital Entrepreneurs & du Launchpad, Romain Lavielle, enseignant et coach de la Majeure Digital, de la Track Digital Entrepreneurs & du Launchpad et Antoine Paufichet, directeur de création chez BAGS et coach de la Majeure Digital.

 

 

Gabriel Abdelhakmi-Gaisne, Directeur Général Sedus, membre ACTINEO
Équipe Office Surprises / Projet InducTable

 

Pourquoi avoir participé au Shadow Comex ?

Je trouve la démarche particulièrement innovante et disruptive. Nous travaillons tous avec les mêmes méthodes, sur les mêmes typologies de projets et de clients. Or on voit bien qu’un changement s’opère, avec l’émergence d’équipes multigénérationnelles et les modifications dans la manière de gouverner. Dans ce contexte, est-ce que notre manière actuelle de travailler est la seule réponse possible ? Cette question est intéressante pour les entreprises en général, qui dans le cadre du projet peuvent bénéficier de regards extérieurs, mais aussi pour Sedus en particulier, puisque l’entreprise est détenue par deux fondations caritatives et soutient le partage. Le projet correspond très bien au moment et aux valeurs de l’entreprise. Nous avons 145 ans d’existence : nous sommes sur des temps longs… mais sommes heureux à cette occasion de pouvoir nous poser à un moment T pour échanger avec des personnes extérieures, pour réfléchir au bureau autrement que comme un meuble, mais comme un lieu, un espace, une activité. Enfin, nous avons fait une étude prospective avec Microsoft et Accenture appelée Freedom@Work. Nous voulions aussi la confronter avec le marché français et des étudiants d’horizons différents.

Comment s’est constituée votre équipe et quel est votre projet ?

Le Shadow Comex m’a permis de rencontrer une équipe d’étudiants du sud de la France, des amis aux compétences très variées (kinésithérapeute, ingénieurs…). Ils souhaitaient travailler l’induction pour l’appliquer au bureau, afin qu’il se reconfigure de manière automatique et libre, comme la nature ! L’aménagement de bureau peut être chamboulé en quelques mouvements de doigts et une application connectée permet de déplacer les meubles. Le bureau devient vivant.

Que pensez-vous de la méthode Océan Bleu ?

Pour la petite histoire, j’ai fait ma thèse de fin d’études sur l’Océan Bleu… alors quand Odile Duchenne m’a parlé du projet, j’ai tout de suite voulu y participer ! Cela a réveillé des souvenirs et m’a forcé à m’y replonger. L’océan bleu, c’est la manière dont des small players, voire des hidden champions, émergent d’un océan rouge sanglant pour avoir de l’oxygène, trouver leur place, se développer et s’épanouir. Chaque marque doit trouver son océan bleu : celles concentrées dans un océan rouge sont vouées à disparaître. Typiquement, BlackBerry est une victime de l’océan rouge tandis que l’iPhone a trouvé son océan bleu. Aujourd’hui, les smartphones commencent à former un océan rouge, mais un jour, des hidden champions vont émerger et s’imposer, soit par une approche disruptive, soit par un avantage concurrentiel historique qui d’un seul coup devient valable sur le marché : un besoin qui se révèle ou qui s’apprend, comme l’iPad.

Quel lien peut se faire avec ACTINEO ?

ACTINEO se concentre sur la qualité de vie au bureau. Pour atteindre ce but, il faut redéfinir jusqu’au concept même de bureau : un lieu au sein duquel on bouge et qui peut se trouver partout : dans l’entreprise, chez soi, dans un espace de coworking. Tout cela implique une nouvelle qualité d’infrastructures, de relations, de communication. Au sein de l’Observatoire ACTINEO, on se pose ces questions au quotidien sur le plan normatif, du confort, etc. Le Shadow Comex apporte des réponses concrètes sur la manière de se projeter dans ses prochains bureaux ou dans un réaménagement. Par exemple, les zones atypiques deviennent des zones typiques qui créent une identité, mais qui doivent aussi être des postes où l’on doit pouvoir travailler dans des conditions correctes, avec une ergonomie d’assise qui incite la personne à avoir une communication active et dynamique sans s’affaler. Cela implique une autre qualité de vie au travail. En cela, nous sommes en plein dans les sujets d’ACTINEO !

 

 

Jean-Charles Lambron, DG de Kinnarps France, membre ACTINEO
Équipe Multiflex Office / Projet SESAME

 

Pourquoi avoir accepté de participer au Shadow Comex / Hackathon?

Dès qu’Odile Duchenne, directeur général d’ACTINEO, a proposé de participer au Shadow Comex / Hackathon de l’Ameublement français, j’ai répondu « oui » de suite ! D’abord par curiosité, puis pour la pertinence de la stratégie disruptive Océan Bleu. On ne le sait pas forcément, mais la méthode est derrière les nouvelles stratégies de nombreuses marques comme le Cirque du Soleil, la Wii de Nintendo, la GoPro. Enfin, le secteur a besoin de se poser les bonnes questions : le projet ne pouvait être qu’enrichissant et amener des nouveautés.

Comment s’organise votre équipe?

Je travaille avec un consultant qui n’a rien à voir avec le métier de l’aménagement de bureau, mais qui est quelqu’un de brillant dans sa capacité à intégrer des facteurs externes à une analyse. Il apporte un œil neuf ! Nous nous sommes pris au jeu, nous avons fait participer des collaborateurs de Kinnarps et l’Ameublement français nous a alloué un certain nombre de ressources. Notre équipe a la chance d’avoir été choisie parmi les trois finalistes et la phase de prototypage va être intéressante.

Quel est votre projet?

Notre projet est innovant en termes de business model. Au vu du nomadisme grandissant, nous proposons de louer l’usage de l’espace de travail en fonction de l’activité qu’on y fait. Toutes les études prouvent que les gens deviennent de plus en plus mobiles. En 2023, 40 % des actifs seront free-lance. C’est un pan de travailleurs encore non identifiés. Le projet répond à cette demande croissante d’agilité et au fait que les propositions ne soient pas satisfaisantes. Les modèles actuels de coworking sont coûteux et amènent une dimension immobilière dans l’usage, tandis que nous souhaitons amener à ces lieux une dimension mobilière. Il va falloir trouver des partenariats pour trouver des surfaces immobilières qui ne soient pas intégrées dans le coût du produit. Car l’ambition est de proposer cette location au prix d’un forfait téléphonique !

Votre projet est-il en lien avec ACTINEO?

Sésame est un projet complètement ACTINEO ! L’Observatoire constate de manière scientifique ce que nous, fournisseurs, voyons sur le terrain. Notre ambition est de répondre à ces nouvelles tendances. Notre projet est une réponse possible à ce qui a été soulevé par les résultats du Baromètre et les constatations qu’ACTINEO fait depuis 10 ans. C’est une réponse au besoin croissant de bien-être, de liberté et de nomadisme des actifs et à leur besoin de trouver des outils adaptés à la tâche effectuée. La notion de Multiflex Office (le nom de notre équipe), sous-entend d’aller plus loin que le flex office en lançant une 3e dimension « multi-toit ». Ce que je fais dans le bâtiment dans lequel je travaille, je suis susceptible de le faire dans n’importe quel autre bâtiment avec les mêmes équipements. La notion de temps de transport revient souvent dans les contraintes les plus fortes soulevées par notre Baromètre : notre projet est une réponse possible.

 

Richard Witz, directeur des Ventes chez Haworth, membre ACTINEO
Équipe Globus / Projet MYOFFICEADVISOR

 

Pourquoi avoir pris part au Shadow Comex / Hackathon de l’Ameublement français ?

Le marché bouge, c’est le bon moment pour créer de l’innovation ! Lorsque j’ai vu l’ambition du Shadow Comex, j’ai tout de suite voulu qu’Haworth soit de la partie. Au départ, j’étais coach sectoriel pour créer du réseau et du lien, mais je me suis tellement passionné pour le projet que je suis entré dans une équipe. La méthode Océan Bleu est puissante et, avec notre compétence en aménagement d’espaces, on ne pouvait que faire des étincelles en matière d’innovation et de différenciation. Les équipes ont des origines et des styles très différents, ce qui donne naissance à des projets très divers et nous ouvre les yeux sur le champ des possibles.

Quelle est votre projet ?

Nous avons eu l’idée, avec l’aide des coachs, d’un TripAdvisor de l’aménagement appelé MyOfficeAdvisor. Sur le constat que le point de vue des occupants n’est pas assez pris en compte, nous pensons qu’il y a là une vraie opportunité de donner le pouvoir à l’occupant par rapport à l’espace de travail. Il faut faire évoluer les projets en fonction de leur taux de satisfaction. En plus de fournir des informations et des données précieuses, c’est une chance pour les fabricants d’apporter une vraie valeur ajoutée aux projets. C’est l’occasion de changer notre métier et de pointer les priorités !

Comment fonctionne votre équipe ?

Mon équipe combine des membres spécialistes des technologies, du web et du marché de l’aménagement. Chacun prend le lead en fonction de ses compétences. Le plus drôle, c’est que même sans nous connaître physiquement, nous nous apprécions déjà ! Nous travaillons presque exclusivement via Skype, quitte à prendre nos petits déjeuners du week-end ensemble devant l’écran ! Ce n’est pas du temps que l’on compte, tant on se prend au jeu : c’est un plaisir ! La méthode nous apprend également à travailler ensemble à distance et de manière agile.

Il a été élu le 15 juin 2017 lors de la Journée de l'Ameublement français : Bravo à l'équipe Multiflex Office pour son projet SÉSAME !

Distingué parmi les 3 nominés, lors de l’Assemblée Générale de l’Ameublement français, le 15 juin dernier, le projet SÉSAME fait le pari d’un nomadisme au travail grandissant et propose de louer l’usage de l’espace de travail en fonction de l’activité qu’on y fait et donc de passer d’une logique de détention à une logique d’usage. PME en développement, free-lance, voyageur régulier… avec SÉSAME, le bureau / l’espace de travail devient flexible et s’adapte aux usages. « Accueillants » (grandes entreprises, bailleurs, foncières, gares, aéroports, hôtels…) comme utilisateurs (télétravailleurs, adeptes de lieux alternatifs, jeunes entreprises, start-up, salariés…), tout le monde est gagnant :

  • L’entreprise ou la structure d’accueil rentabilise des mètres carrés inoccupés

Après une analyse et une optimisation du taux d’occupation des locaux de l’entreprise, un écosystème composé de professionnels de l’aménagement, entre en contact avec elle et propose des solutions en co-création avec les utilisateurs. Des forfaits sont ensuite proposés aux utilisateurs (« partout, tout le temps » ; « classique » ou « entreprise »).

  • Pour l’utilisateur, une location d’espace de travail « à la carte »

L’utilisateur trouve facilement un lieu adapté à son usage professionnel, et peut travailler dans les meilleures conditions, où qu’il soit. Une fois son forfait choisi, il se sert de l’application développée, localise immédiatement le lieu adapté et effectue la réservation de l’espace.

Pour Jean-Charles Lambron, DG de Kinnarps France : « le projet SESAME répond à une demande croissante d’agilité et au fait que les propositions existantes ne sont pas satisfaisantes. Les modèles actuels de coworking sont coûteux et amènent une dimension immobilière dans l’usage, tandis que nous souhaitons apporter à ces lieux une dimension mobilière. Notre ambition est de proposer des locations au prix d’un forfait téléphonique ! »

Jean-Charles Lambron propose que le projet, bien que développé par Kinnarps France, devienne vite le projet de l’ensemble de la profession de l’aménagement des espaces de travail en France. La taille de ce nouveau marché « Océan Bleu » est estimée par l’équipe, à près de 3 milliards d’euros dans 5 ans.

 

Retrouver sur ce lien les slides enchaînés des 3 équipes + le slide complémentaire du finaliste !

Document(s) à télécharger : 
Partager cette page