GERARD LAIZE - VIA

Rencontre avec Gérard Laize, Directeur Général du VIA, sur les espaces de travail de demain.

Pourquoi avoir lancé une consultation prospective sur les espaces de travail ?

Les membres d’ACTINEO, ont souhaité réfléchir à l’évolution des entreprises et à l’évolution du statut même du travail. Les attentes des salariés ont évolué. Ils souhaitent aménager leurs espaces plus simplement ; l’espace de travail ne représentant plus la seule expression du statut dans l’entreprise.Or, les responsables des services généraux des grandes entreprises continuent d’avoir une approche fonctionnelle de ces aménagements, contraignant ainsi les fabricants à maintenir une offre de produits systèmes qui ne répond pas toujours aux évolutions émergentes dans la nouvelle approche du travail.

Comment réussir ce tournant ?

L’approche, excellente selon moi, consiste aujourd’hui à vendre autre chose que du mobilier. C’est dans cette démarche que s’inscrivent les professionnels qui ont fait appel à nous ; une démarche dans laquelle il faut véritablement dépasser le produit qui devient le support du bien-vivre au bureau, c’est-à-dire comment bien gérer l’espace et le temps pour une meilleure qualité de vie au bureau.Il convient de revenir à la notion d’usage que font les gens de leur mobilier sans pour autant oublier le beau et le bien dessiné, mais sans céder à la suprématie de l’esthétisme qui a connu ses heures de gloire dans les années 80 et 90. Quand on parle de design, on ne peut pas se limiter à la forme ; la forme dans l’acte de design doit être la synthèse entre l’approche fonctionnelle et l’approche sensible.Or, bien souvent, on aboutit à une vision réductrice qui se limite à la forme. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre de cette consultation, nous avons sollicité des designers mais aussi des professionnels qui travaillent sur l’espace comme les architectes et les concepteurs, qui s’expriment de façon tout aussi intéressante sur la problématique qui nous intéresse.

Comment chaque projet à sa manière répond-il à ces nouvelles attentes ?

Pour Olivier Peyricot, le meuble imaginé a pour vocation d’exposer le travail des utilisateurs d’un espace, dans un souci de valorisation des objets, des documents etc. Sa recherche renvoie à un contexte où la "culture du visuel" est importante. C’est le cas dans le domaine du design, de la "R§D", et de plus en plus dans tous les domaines où arrivent de nouvelles générations d’utilisateurs habitués à l’omniprésence des images et à l’exposition de soi.

L’équipe des 5.5 Designers pose comme cadre de départ la recherche d’une mise en lien entre une activité et un mobilier. La métaphore du velcro est utilisée comme lien pour permettre cette articulation.

Enfin, Jérôme Gauthier conçoit des postes de travail en référence à des archétypes de confort empruntés à l’univers domestique. Son approche consiste à combiner des espaces individuels et collectifs. L’utilisateur peut adapter son poste de travail à différentes situations. Les postes de travail individuels permettent d’obtenir une densité d’occupation élevée des surfaces, qui sera compensée par des "zones de confort" offrant aux utilisateurs la possibilité de se détendre ou de travailler d’une manière différente.Ces trois approches sont donc très différentes, ce qui présente tout l’interêt de cette consultation

 

Jean-Marc Barbier, Directeur du pôle ergonomie au FCBA, explique le rôle du FCBA dans la consultation design

Pour cette consultation design pilotée par le VIA, la mission du FCBA a été d’accompagner chaque projet sur les trois domaines d’expertise que nous avons développés depuis plusieurs années : l’ergonomie et l’usage des produits, la conception technique des projets, l’innovation par l’utilisation de nouveaux matériaux. Et le FCBA, avec son équipe d’ergonomes a piloté la phase de modélisation des projets, en aidant les designers à "mettre en scène et à présenter" les innovations conceptuelles de chaque projet, grâce à l’utilisation d’outils de modélisation.

 

Alice Bertrand, Chargée de mission à l’ANVIE, revient sur l'intervention de l'ANVIE dans la consultation design

Par notre position proche du monde des scientifiques et des chercheurs ( l’ANVIE est au service des Sciences de l’Homme et des entreprises ), nous avons "alimenté" les designers de toute cette culture "tertiaire" si riche et si complexe. En leur apportant des éléments de réflexion sur l’évolution du travail tertiaire, dans sa nature, son organisation, ses conditions d’exercice, et en leur faisant partager les connaissances et les recherches les plus récentes sur les nouvelles pratiques de la vie au travail et de l’organisation des espaces.
C’est ainsi que des séances de travail se sont tenues entre les designers sélectionnés par le jury ACTINEO, et des spécialistes de l’évolution du travail et des espaces dans les entreprises de service : Michael FENKER, architecte chercheur à l’ENSAPLV, Ecole nationale supérieure appliquée de Paris La Vilette et au LET, Laboratoire Espace travail, et Nadia HEDDAD, ergonome et architecte, chargée de cours au département ergonomie et écologie humaine Université Paris 1.