Dominique RICARD - LASER

Dominique Ricard, Responsable de l'identité esthétique du Groupe Laser, témoigne de la mise en œuvre de la nouvelle politique d'aménagement des espaces.

Vous avez mis en place une politique spécifique d’aménagement de vos espaces : quels ont été les éléments déclencheurs ?

Ce fut une politique des « petits pas ». On a d’abord traité la naissance et le développement de la nouvelle identité de Laser, la mise en place d’un style graphique pour le rapport annuel, la création de cartes de vœux et l’homogénéité de la signalétique de l’immeuble. La déclinaison graphique a ensuite été mise en place, puis le code couleur et l’identité esthétique se sont progressivement inscrits dans l’aménagement des espaces et de l’ameublement.

Comment définiriez-vous cette démarche ? Quels sont ses objectifs ? Par qui est-elle portée ?

Le désir de Philippe Lemoine, Président Directeur Général de Laser, lors de la création de Laser, a été de véhiculer une identité visuelle des locaux de la rue des Archives, ses objectifs étant clairement définis : « Modernité, Innovation et Culture ». Laser avait en effet besoin de se construire une identité forte et ouverte, et ce pour trois raisons. D’abord parce que Laser est une marque neuve et peu connue qui se superpose à une marque ancienne, très connue et très connotée : Cofinoga. Ensuite, parce que Laser recouvre un champ d’activités très large « customer relationship services », qui peut apparaître comme flou, comparé au crédit sur lequel tout le monde a une opinion. Enfin, parce que Laser travaille avec des entreprises qui intègrent de nombreuses dimensions émotionnelles dans leurs rapports aux clients et qu’il fallait prouver à nos partenaires que nous étions capables d’une « révolution culturelle », en dépassant nos cultures rationnelles liées à nos savoir-faire dans la finance, la technologie et le marketing.

Considérez-vous que l’aménagement de bureau soit un élément stratégique de management. En quoi ?

Par ses activités de services, Laser est spécialisée dans la dynamisation et la valorisation des relations que les entreprises entretiennent avec leurs clients. L’ambition de Laser est de développer des partenariats de longue durée avec les leaders du commerce et les services grands publics en renforçant leur efficacité et leur créativité dans la gestion de leurs multiples interactions-gestion en pleine mutation. Toutes ces activités font appel aux hautes technologies de l’information. Il était évident que le cadre de vie de l’entreprise devait correspondre à cette ambition par une image contemporaine, avec des couleurs tonifiantes suscitant l’énergie et le dynamisme. Le grand chantier fut le hall de Laser, datant des Nouvelles Galeries, celui-ci étant complètement obsolète. La conception de cet espace évolue autour d’un dénominateur commun lié à l’échange, la communication, la finance et les nouvelles technologies en cohérence avec l’image et l’identité de Laser. Nous avons voulu faire de ce lieu le hall d’une entreprise moderne et innovatrice où les gens se sentent bien. L’aménagement des bureaux des cadres dirigeants, des cadres, des open-spaces, l’unification des accueils par étages, la brasserie et le restaurant ont été déclinés avec la même identité.

L’objectif était d’inscrire cette nouvelle identité en instaurant :

  • Une notion de bien être pour l’ensemble des collaborateurs des différentes entités.
  • Contribuer à l’amélioration de la vie des salariés dans leur cadre de vie quotidienne au bureau.

Pour accompagner ces différentes réalisations en liaison avec le concept culture, j’ai développé plusieurs actions innovantes, comme une sensibilisation à l’art contemporain par la mise en place d’un parc d’art pictural de 200 estampes avec une grande sélection d’artistes d’art contemporain des cinquante dernières années. Cette première action a contribuée à faciliter le « développement personnel » dans l’entreprise en sensibilisant les uns et les autres par des informations culturelles qui sortaient de leur champ purement professionnel. Parallèlement, a été mise en place une initiation au design par des conférences et expositions.

Des conférences et expositions à l’Echangeur  :

L’Echangeur est un lieu unique de 1.600 m² sous verrière en plein quartier du Marais, crée à l’initiative de Philippe Lemoine en 1997, avec pour objectif d’être un espace de référence, pour visualiser les transformations apportées par internet dans l’univers de l’Echange. Des évènements divers (réunions, séminaires, débats) y sont organisés. Ces conférences sur le design ont pour objectif de favoriser les rencontres et permettent de faire découvrir les différents métiers du design aux collaborateurs de Laser et aux personnes intéressées parmi les partenaires ou autres filiales du groupe.

Des expositions temporaires :

Nous disposons à Laser de cinq belles vitrines au 66, rue des Archives, ce qui me permet de programmer des expositions temporaires pour présenter le plus largement possible le travail des artistes. Parallèlement a été créé un site : www.esthetique.laser.fr. Ce site regroupe toutes les réalisations et actions menées sur l’identité esthétique avec 250 adresses : Ou trouver un restaurant de qualité à différents prix, un fleuriste, une galerie dans le quartier environnant Laser ? Cette innovation rentre dans le cadre de la préoccupation de notre Président, d’accroître les interactions entre le siège de Laser et le quartier du Marais, riche d’histoires et d’artistes, et comme un moyen d’accélérer les évolutions culturelles au sein de Laser. La vie de l’entreprise ne doit pas être dissociée de la création, de la culture et de l’exigence de la qualité. Tous ces éléments participent à une meilleure qualité de vie au travail.

Dans ce cadre avez-vous mis en place un baromètre vous permettant de mesurer la satisfaction de vos salariés ?

Pas à ce jour, nous n’avons pas fait d’enquête de satisfaction. Néanmoins, nous avons ressenti de la part des collaborateurs que toutes ces actions avaient eu un impact indéniable sur l’ensemble des collaborateurs :

  • Perception d’un réel changement dans l’image et la culture de leur entreprise.
  • Confort de travail et plaisir de vivre dans des espaces clairs aux couleurs vives et dynamiques.
  • Fierté pour beaucoup de travailler dans une entreprise porteuse d’une image moderne, innovante et ouverte vers l’extérieur.

Quel investissement consacrez-vous chaque année à l’aménagement d’espace et au mobilier de bureau ?

Entre 65 000 € et 80 000 € en moyenne par an pour l’achat du mobilier de bureau. En ce qui concerne l’aménagement d’espaces, la somme investie est variable d’une année sur l’autre.

Votre bureau, vous l’avez choisi vous-même ?

Je n’ai pas changé de bureau depuis 10 ans, j’ai simplement fait des améliorations en matière de mobilier, probablement pour en faire un peu une vitrine, en apportant des touches de couleurs et un ensemble d’objets design (lampes, accessoires) pour donner l’envie aux collaborateurs d’avoir des bureaux dans le même esprit. Le pari a été tenu. Son ambition est de « favoriser une approche transversale du design pour définir une image graphique et esthétique d’un groupe en instaurant une identité forte par des déclinaisons », selon ses propres termes. Une fonction créée il y a cinq ans à la demande du président qui souhaitait créer une culture d’entreprise forte pour l’ensemble des sociétés du groupe autour d’un fil conducteur : « Modernité-Innovation-Culture ».